Chronique : Le sceau des Gylves de Nadine Debertolis

TITRE : Le sceau des Gylves

AUTRICE : Nadine Debertolis

TYPE DE LIVRE : Roman, one-shot

MAISON D’ÉDITION : Marathon Edition

GENRE : Fantasy/Fantastique/YA/Contemporain

NOMBRE DE PAGES : 316 pages

RÉSUMÉ : « Pour sa rentrée en seconde, Lisa est servie en matière d’étrangetés : sa meilleure amie ne lui adresse plus la parole, des groupes d’élèves se comportent comme s’ils étaient sous hypnose, et un parchemin lui annonce qu’elle doit trouver des alliés pour affronter des “gylves”. Elle n’y comprend rien ! À l’heure où elle souhaiterait profiter de sa nouvelle vie, de l’amitié et de l’amour, elle se retrouve hantée par des questions compliquées. Qui sont ces créatures et que veulent-elles ? Aidée par ses nouveaux amis, Lisa devra fouiller le passé, s’exposer au danger et assumer ses choix pour démêler le mystère du sceau des gylves. »

Le sceau des gylves
Merci aux éditions Marathon !

Mon avis :

Je frôle le coup de cœur pour ce roman aussi original qu’attachant !

Je remercie les Editions Marathon pour cette lecture que j’ai adorée. Dans ce livre nous suivons Lisa, une jeune fille qui en plus de son entrée au lycée et du fait que sa meilleure lui tourne le dos, va trouver un parchemin lui disant qu’elle va devoir refermer un mystérieux sceau pour enfermer les gylves, des créatures sans forme physique qui prennent le contrôle de l’esprit des humains. (Cette phrase était beaucoup trop longue et à rallonge effectivement).

Tout d’abord la protagoniste et sa petite bande d’amis sont hyper attachants, de même que les alliés de Lisa (même si j’ai été un peu déçue de ne pas connaître plus que cela Feu). Je me suis pas mal identifiée à eux et j’ai été triste de les quitter. La couverture, quand on la regarde sans avoir lu le livre n’a rien d’extraordinaire mais quand on a lu le livre, tout un tas de détails se révèlent avoir une importance dans l’histoire. Ensuite la plume est jolie et addictive et même si les chapitres sont un poil longs, j’ai lu ce livre assez vite. Si le début n’est pas forcément très original, le reste l’est de l’histoire des gylves (totalement inventés par l’autrice et je trouve que c’était vraiment une bonne idée), aux personnages en passant par le dénouement de l’histoire. Il y a quelques points un peu « faciles » qui font que ce n’est pas un coup de coeur mais ce n’est vraiment pas loin ! Et il aborde aussi même si ce n’est pas très profond des sujets importants comme l’amitié, la famille, le respect, le jugement, la tolérance, l’amour, l’homosexualité… Qui font que cette lecture est touchante.

Il m’a aussi manqué que ce soit un peu plus développé à la fin et que certaines des questions importantes citées plus hauts soit plus développées, mais j’ai adoré que l’amitié soit au centre du roman et les personnages sont aussi très réalistes. L’intrigue est bien menée et le dénouement est beau.

Bref, une excellente lecture malgré quelques défauts et que je vous recommande grandement !

Anouk


8 réflexions sur “Chronique : Le sceau des Gylves de Nadine Debertolis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s